RSS

Tag Archives: Chim (David Seymour)

Image

Φωτό: Chim (David Seymour) (1911-1956)

seymour05

1948 – l’UNESCO lui demande d’effectuer une vaste enquete photographique sur
l’enfance dans l’Europe d’apres guerre et il voyage dans toute l’Europe.Techecoslovaquie,Pologne,Hongrie,Allemagne,Grece,Italie. Puis il va
photographie la guerre d’Independence en Israel.LIFE magazine publie dans son
numero du date 27 dec.1948 pour Noel, son reportage photographique sur « Les
Enfants d’Europe ».

SEYMOUR PAR168278

 

Tags: , ,

Image

Φωτό: Chim (David Seymour) (1911-1956)

Φωτό: Chim (David Seymour)  (1911-1956)

MON AMI CHIM

Chim, comme Capa, était Parisien de Montparnasse. Il avait l’intelligence d’un joueur
d’échecs ; avec son allure de prof de maths il appliquait à bien des domaines sa
vaste curiosité et sa culture. Nous étions amis depuis 1933. La sureté de son esprit
critique était vite devenue indispensable a son entourage. La photographie était
pour lui un pion qu’il déplaçait sur le damier de son intelligence méticuleuse. Mais
un de ses pions de réserve était sa délicatesse gastronomique qu’il maniait d’une
manière doucement autoritaire en commandant les bons vins et les plats cuisinés. Il
avait une élégance ; ses cravates de soie noire. Sa clairvoyance, sa délicatesse lui
donnait souvent un sourire triste, parfois désabusé, qui s’épanouissait lorsqu’on le
cajolait. Il donnait et réclamait beaucoup de chaleur humaine. Il avant tant d’amis
partout ; il état ne parrain. Lorsque je suis venu annoncer sa mort à son ami David
Schoenbrun, dans la conversation qui suivit, il me dit : « Vous et moi, nous nous
connaissions peu. Et pourtant Chim était notre ami commun. Mais Chim était un
monsieur a tiroir et il oubliait de les faire communiquer entre eux. Il acceptait les
servitudes de son métier et dans des situations qui semblaient si étrangères à son
personnage, il se dévoilait courageux. Chim tirait son appareil photographique
comme le médecin son stéthoscope de sa trousse, apportant son diagnostic sur
l’état du cœur : le sien était vulnérable.

Henri Cartier Bresson.

 

Tags: , ,

Image

Φωτό: Chim (David Seymour) (1911-1956)

Φωτό: Chim (David Seymour)  (1911-1956)

Fluent in several languages, with deep affinities for many countries and peoples, Chim was truly international. Among his many photographic essays are outstanding portraits of Bernard Berenson and Arturo Toscanini. Chim was killed by an Egyptian machine-gunner in 1956, four days after the Armistice at Suez.

 

Tags: , ,

Image

Φωτό: Chim (David Seymour) (1911-1956)

Φωτό: Chim (David Seymour)  (1911-1956)

His postwar series of photographs of the physically and spiritually maimed children of Europe attracted worldwide attention, was published in a book by UNESCO, and became part of the posthumous exhibit, “Chim’s Children.” The sympathetic and compassionate portraits of these small victims of war led a friend to note that to Chim, wars were an enormous crime against children.

http://unesdoc.unesco.org/images/0013/001332/133216eb.pdf

 

Tags: , ,

Image

Φωτό: Chim (David Seymour) (1911-1956)

395149_473606016023222_1539307934_n

 

At the outbreak of World War II he made his way to New York. During the war he served as a photo-interpreter with the U.S. Air Force in Europe. In 1947, Chim co-founded an international photojournalists’ cooperative with his friends Robert Capa, Henri-Cartier-Bresson, George Rodger and William Vandivert.

 

Tags: , ,

Image

Φωτό: Chim (David Seymour) (1911-1956)

Φωτό: Chim (David Seymour)  (1911-1956)

Chim (David Seymour), was born in Warsaw, Poland. He studied graphic arts in Leipzig, and turned to photography in 1933 while continuing his studies at the Sorbonne in Paris. He covered many important political events for leading magazines including Life, beginning with the Spanish Civil War.

 

Tags: , ,